© 2023 par CONSULTING ENTREPRISE. Créé avec Wix.com

  • c-facebook
  • Twitter Classic
  • Google Classic

10 Bonnes résolutions à prendre en ce début d'année 2019

January 8, 2019

Résolution 1 : parler à son banquier

Cela peut paraître paradoxal, mais en ces temps de crise, le meilleur soutien de l’entreprise est son banquier. Meilleur soutien car c’est lui qui peut ou non accorder des facilités à votre entreprise.

Or un banquier est une personne qui raisonne en termes de risques. Et pour lui, ne pas avoir d’information se traduit automatiquement en quelque chose de négatif qui va le faire fuir.

Communiquez donc régulièrement avec votre banquier, sur vos perspectives, sur votre situation, sur vos problèmes. Si vous réussissez à anticiper, il y a des chances qu’il vous aide.

 

Résolution 2 : parler à ses salariés

On ne le dit pas assez mais les ressources humaines, les salariés d’une entreprise sont sa force principale. Au-delà de la communication, de l’image que vous donnez de votre entreprise, il reste les hommes et les femmes qui font tourner la boutique.

Bien sûr, toutes et tous ne jouent pas toujours le jeu et certains salariés sont parfois même des personnes qui ne pensent qu’à récupérer le maximum d’argent en vous attaquant aux Prud’hommes. Cependant, dans une large majorité, ils ont envie de garder leur emploi et que leur entreprise se développe.

Alors n’hésitez pas à leur parler et à communiquer avec eux sur l’état de l’entreprise, leur soutien sera une vraie force.

 

Résolution 3 : suivre sa trésorerie

Plus encore que le chiffre d’affaires ou le résultat de votre entreprise, la trésorerie est l’élément clef à suivre et à surveiller comme le lait sur le feu.

Vous pouvez en effet être rentable, si vous n’avez pas assez d’argent à un moment donné pour payer vos fournisseurs, vous aurez de graves problèmes.

La trésorerie est sans doute ce qui manque le plus aux entreprises, raison de plus pour utiliser tous les outils à votre disposition pour la maintenir à flot …

 

Résolution 4 : écouter ses clients

Que serait votre entreprise sans ses clients ? Rien.

C’est parce que vous avez des clients et qu’ils ont des problèmes à résoudre que vous existez. Alors sachez les écouter car leurs envies (et leurs problèmes) évoluent avec le temps ! En plus, si vous les écoutez, ils pourront même vous donner des idées pour des produits futurs !

 

Résolution 5 : raisonner comme un pauvre

Il est fini le temps où vous pouviez vous permettre de dépenser sans compter.

Le temps des vaches maigres est là et risque de durer encore quelques années. Traquez les moindres dépenses, les coûts trop élevés. Raisonnez comme un pauvre en vous demandant, au moment d’engager une dépense, combien elle va vous rapporter !

Tous les postes sont à passer au peigne fin : au final, vous ne vivrez pas plus mal mais vous aurez augmenté sensiblement votre trésorerie en ayant diminué votre besoin en fonds de roulement !

 

Résolution 6 : chercher de l’argent

Je parlais des banques dans la première résolution. Or les banques sont souvent réticentes à prêter de l’argent aux entreprises car elles ont une approche du risque qui les paralyse.

Pas de panique, il existe plusieurs autres solutions qui sont non seulement beaucoup plus efficaces que les banques mais qui en plus coûtent beaucoup moins cher et qui proposent de l’argent sans caution ni garantie. Je veux parler de ces entreprises qui évoluent dans le secteur de la Fin Tech (Contraction de Finance et Technologie).

Deux grandes familles existent : les plates-formes de crowdfunding et les prêteurs plus classiques. Parmi les plus connus et les plus intéressants, on a Unilend, Finsquare ou Anaxago pour les plates-formes de crowdfunding (Unilend et Finsquare sont des plates-formes où des particuliers prêtent pour des entreprises tandis qu’Anaxago prête à des particuliers qui souhaitent d’investir dans l’entreprise) et Finexkap ou Isodev pour les prêteurs (Finexkap réalise de l’affacturage tandis qu’Isodev propose des prêts).

Les solutions existent et il ne faut pas hésiter à les utiliser !

 

Résolution 7 : se remettre en cause

Les périodes de crise ont ceci de particulier qu’elles permettent à tout un chacun de changer ses comportements. D’une part parce que la vie est plus difficile et qu’il faut donc réduire ses dépenses et d ‘autre part parce que cela permet de réaliser que nous ne sommes pas seuls et qu’en partageant un peu plus on peut faire des économies. Ce dernier point explique le boom de l’économie dite collaborative avec des acteurs comme AirBnB, Uber, Blablacar et consorts.

Tout cela a une conséquence pratique pour les entreprises : les modèles économiques changent et les attentes et les besoins des clients évoluent.

Il faut donc vous remettre en cause et repenser votre fonctionnement interne, vos méthodes de vente, votre business model …

 

Résolution 8 : optimiser son organisation

Une conséquence de la crise est une baisse des revenus de l’entreprise. Ainsi, si elle veut maintenir une activité bénéficiaire, elle va devoir non seulement faire baisser sa marge, mais également augmenter la rentabilité de son organisation.

Chacun va devoir être à la bonne place pour être le plus efficace possible.

Cela ne signifie pas qu’il va falloir licencier des salariés, mais seulement qu’il va falloir se poser la question de qui fait quoi et comment l’information doit circuler au mieux dans l’entreprise !

 

Résolution 9 : exporter

Personnellement je pense qu’une des grandes erreurs de la France a été de considérer qu’il fallait tout baser sur le marché intérieur et la consommation des ménages. En effet, aujourd’hui le monde est ouvert et si les ménages disposent d’un peu plus de revenus cela ne va qu’aggraver le déficit commercial dans la mesure où ces produits de consommation viennent de l’étranger.

Pour compenser cela il est donc nécessaire d’exporter.

Vous devez donc penser au-delà des frontières de l’hexagone et vous demander si vos nouveaux produits ou vos nouvelles offres sont exportables. En cas de réponse négative, il faudra alors les repenser et vous focaliser sur l’export !

 

Résolution 10 : accepter le digital

Certains chefs d’entreprises considèrent le digital comme un mal nécessaire, voire comme quelque chose d’inutile : combien de fois ai-je entendu des chefs d’entreprises me dire qu’ils n’avaient pas besoin d’un site web ou d’une quelconque présence sur le web car leurs marchés leur suffisaient …

Pourtant, qu’on considère le digital positivement ou négativement, c’est une réalité. Les clients sont de plus en plus adeptes de smartphones ou autres tablettes et n’hésitent pas à les utiliser pour un nombre d’actes de la vie courante de pus en plus importants.

Vous devez donc accepter cette réalité et inclure le digital dans votre stratégie de développement sinon vous risquez de vous retrouver seul, sans client et coupé du monde …

 

On pourrait ajouter un grand nombre d’autres résolutions à prendre (et à tenir) pour cette nouvelle année ! Mais si vous vous contentez de suivre celles-là il est probable que votre année sera une bonne année, alors, n’hésitez pas !

 

Quelles sont vos résolutions pour cette nouvelle année ?

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

TRÉSORERIE : L’arme ultime pour optimiser votre entreprise !

September 11, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives